jeudi 13 juillet 2017

TIMELAPSE de Nadia Richard





Éditions Michel Lafon
316 pages
14,95 euros


Le pitch :

Le jour des 18 ans de Samantha, le temps s'est arrêté. Piégée 48 heures dans un monde où tous ceux qu'elle aime sont transformés en statues de cire, Sam réalise avec effroi qu'elle est la cause de ce phénomène. La vie reprend son cours, mais Sam, elle, est persuadée de devenir folle. Pourtant son don est on ne peut plus réel. Et convoité.
Alors que M. Delatour, son professeur de physique, s'intéresse subitement à elle, la jeune femme réalise avec stupeur qu'elle est incapable de figer le nouveau de la classe, le mystérieux Matthias. Seraient-ils plus liés qu'elle n'ose l'espérer ?
Mais à trop jouer avec le temps, Sam pourrait bien finir par en manquer... car Delatour semble prêt à tout pour s'approprier son pouvoir, peu importent les conséquences.





Le jour de ses 18 ans Sam se découvre un pouvoir bien singulier, elle fige le temps. Elle seule peut continuer à se mouvoir, alors que tout, les gens, le décor deviennent inertes, immobiles. Même le son semble coupé. D'abord paniquée, elle finit bien vite par considérer ça comme un acquis ! Outre le côté kitchissime de la manière dont elle met en place ce pouvoir que je vous laisserai découvrir, elle ne va quasiment pas exploiter ni même explorer ce pouvoir. L'auteur palpait là matière à faire quelque chose de génial, mais non Sam ne s'occupera que du nouveau beau gosse qui vient d'intégrer sa fac. Rha que ça m'a exaspéré, me retrouver dans une bluette mièvre alors que le pitch en promettait tellement plus !

Puis, la romance avançant, on se rend compte que Mathias (le beau mec) ne se fige pas lui quand Sam actionne son super pouvoir. Puis qu'il a un pouvoir lui aussi sur le temps, mais différent ( t non, je ne dirai pas lequel). Alors on se dit, enfin ! Il va se passer des choses originales. Et bien que nenni, la bluette insipide se poursuit. Je dis insipide parce qu'elle n'apporte rien, même pas une petite accélération du palpitant. 

J'ai espéré un moment également que la passion de Sam pour la photographie apporterait une agréable diversion dans le récit, mais là encore ce potentiel est largement sous exploité.

Les personnages qui tournent autour de Sam sont très caricaturaux, entre Anna la Barbie niaise à souhait et Victoire la garce qui joue les femmes fatales, Tim le meilleur ami qui aimerait être plus que ça mais qu'elle ne voit pas, ne comprend pas même... Pour tout vous dire, j'avais l'impression de lire un roman sur les premiers émois amoureux de grands ados et non de jeunes sensés être à la fac. Même le déroulement des journées, des cours calquaient plus sur du lycée. Entre les réflexions et le vocabulaire utilisés, les petits secrets et les basses vengeances immatures, je les situais tous plutôt en seconde, voire première, même pas en terminale.

Bref, je me suis passablement ennuyée et surtout je suis terriblement déçue. Les explications de l'aspect fantastique arrivent comme un cheveu sur la soupe à la toute fin et m'ont paru bien capilo-tractées. Le seul point positif que je relèverai c'est cette fin plutôt inattendue, qui ma foi est une belle pirouette. Mais bon, 315 pages pour savourer trois lignes, le compte n'y est pas !
Ceci dit c'est un livre qui se lit très vite, alors, si vous voulez savourer trois lignes... 




6 commentaires:

  1. Je passe mon tour :/ Ton avis ne m'a pas convaincue...

    RépondreSupprimer
  2. Je trouvais, comme toi, que l'idée de départ promettait... Dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu t'es fait prendre au piège ?

      Supprimer
  3. Perso je lui ai trouvé quelques points positifs car je me disais que c'était un premier roman. M'enfin faut avouer... J'ai déjà absolument tout oublié de ce roman xD
    Je pense qu'à un moment, les ME devrait arrêter de publier certaines personnes simplemet parce qu'elles sont populaires et peuvent faire vendre. Mais bon, ne rêvons pas et continuer de voir des livres de Jeremstar dans nos librairies... --'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bine d'accord avec toi, et j'y regarderai à deux fois la prochaine fois...ce n'est pas la première fois que je me fais avoir !

      Supprimer
  4. L'idée de départ me donnait terriblement envie... finalement ton avis m'a convaincu d'oublier ce livre ^^

    RépondreSupprimer