lundi 23 octobre 2017

L'IMAGINAIRE et [ THOMAS GEHA auteur et libraire ]


Les réponses de 

THOMAS GEHA, auteur et parrain de notre "Mois de", 
mais aussi libraire passionné d'Imaginaire!

pour





Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?



Eh bien, je suis quelqu’un qui aime tout ce qui touche aux mots, j’aime donc lire, écrire, compulser des ouvrages, fouiner dans les étalages, les brocantes quand je peux, aller chez les bouquinistes (espèce en voie de disparition), ce qui fait que je suis devenu, dans le désordre, mais assez spécifiquement dans les genres de l’imaginaire, libraire, écrivain, éditeur, et même «prof » à l’université Rennes 2.



L'adresse de votre blog (si vous en avez un)






Quand et comment avez-vous découvert l'Imaginaire?



Si je me rappelle bien, j’ai découvert l’imaginaire à l’école primaire avec Tistou les pouces verts de Maurice Druon (j’étais dans une école catholique, pas étonnant d’y retrouver ce texte, très beau au demeurant), puis dans un CDI de collège avec La voie Martienne d’Isaac Asimov. Mais la découverte la plus marquante, qui m’a sans doute fait prendre conscience qu’il y avait tout un tas de publications de ce genre, c’est la découverte dans ma bibliothèque de village des romans de Jimmy Guieu. Ce n’est pas tant la qualité littéraire des bouquins qui m’ont frappé (à 13/14 ans… hum, on s’en fout un peu beaucoup), mais les images que ces livres procuraient. Il me semble qu’aucun type de livre ne m’avait alors procuré cette sensation de tant voyager. 



Sous quelle forme? (Roman, BD, films ?)



Bon, là, du coup, j’ai un peu répondu à la question : sous forme de romans. Si j’adore la BD, cette passion est plus récente. Quant aux films, je dirais que l’image la plus saisissante est celle d’un extrait de film que j’ai vu dans Temps X, avec des fourmis intelligentes qui sortaient d’un coffre et grimpaient sur le corps d’un type. J’ai longtemps cherché le titre de ce film. C’était Phase IV, de Saul Bass, d’après l’oeuvre de Barry Malzberg. Ensuite, j’ai sans doute été plus marqué par des séries et des dessins animés (Capitaine Flam, Albator, Jayce et les conquérants de la lumière…).



Quel est/sont vos ou votre plus ancien(s) souvenirs d'Imaginaire ?



Je suis incapable de situer un souvenir précisément dans le temps. Ou quasiment incapable. 

Je dirais donc un poème (mon premier) que j’avais écrit à l’école primaire. Pas de bol pour vous je m’en souviens, là :

Les étoiles étaient pâles
La lune avait peur
Tout au fond de son coeur
Mais qu’est-ce qu’elles virent
Avec un grand sourire ?
Une petite araignée
Une petite araignée empaillée
Qui se perdait et périssait
Depuis des années
Dans l’immensité de l’univers étoilé.



Voilà, ça pose le bonhomme !



Qu'est ce que l'Imaginaire apporte à votre vie de tous les jours?



Je voudrais être prosaïque : de quoi me nourrir. J’en ai fait mon activité professionnelle. Mais si j’en suis là, c’est parce que l’imaginaire a nourri mon enfance, mon adolescence et bien sûr ma vie d’adulte. Il continue de le faire. Alors, donc, je peux le dire avec certitude : l’imaginaire construit ma vie, chaque jour, pas après pas, et j’en suis heureux.



Quels sont vos auteurs/livres préférés (5 maxi ;))



Purée, vous êtes dures les Vénérables. 5 ? Comme je suis aussi lecteur de littérature blanche, je vais me contenter ici de noms liés aux littératures de l’imaginaire :

Jack Vance, Robert Heinlein, Fritz Leiber, Théodore Sturgeon, Clifford Simak.

Parce que les auteurs américains m’ont fait aimer la SF, avant que je ne découvre l’imaginaire français. Là, mes auteurs préférés (z’avez vu, je triche) sont Christian Léourier, Julia Verlanger, Théo Varlet, Mélanie Fazi, Nathalie Dau…

Il y en a trop en fait, et choisir, c’est sacrifier, je n’aime pas ça.



Etes vous polyvalent dans l’Imaginaire ou plus attiré par certains sous-genres (sans idée péjorative) plus que d’autre ? En gros lisez-vous plutôt du fantastique ou de la fantasy ou de la SF. Pourquoi ?

Je lis de tout en imaginaire, du plus populaire au plus élitiste. C’est ce qui fait aussi la force des bouquins d’imaginaire, il y a d’excellentes œuvres dans tous les domaines. Je ne vois aucune raison de bouder le pur plaisir du divertissement, comme je ne vois aucune raison de bouder le plaisir intellectuel. 



Si quelqu'un qui veut découvrir l'Imaginaire vous demande conseil. Avec quels romans/supports lui conseilleriez-vous de commencer?



Là, c’est le libraire qui parle, mais tout dépend de la personne que j’ai face à moi. Chaque personne est différente, et il n’y a pas d’oeuvre universelle pour commencer. Certaines peuvent s’en rapprocher, comme le roman de Daniel Keyes, Des fleurs pour Algernon. 



Comment choisissez-vous vos lectures ?



Au gré de mes envies. Je fonctionne beaucoup au feeling. Après, j’ai cet avantage d’être libraire, je reçois beaucoup de livres et je peux choisir mes lectures sans me préoccuper du portefeuille. Ce qui ne veut pas dire que je n’achète pas de livres : je suis un de mes meilleurs clients.



L’imaginaire, nous blogueurs on le lit, on en parle. Des idées pour en faire plus ?



Il y a déjà un prix de blogueurs, beaucoup d’articles et de présence sur la toile, la plupart se déplacent dans les festivals. C’est déjà énorme. Peut-être les blogueurs associés (ça sonne bien non?) devraient-il réunir la crème de leurs coups de coeurs sur un méga salon. L’union fait la force, n’est-ce pas ? Et ce serait une première je crois ! 



Une anecdote en rapport avec l'Imaginaire?



Ce n’est pas une anecdote, mais une fierté. Quand j’étais ado, je me délectais du cycle de Lanmeur de Christian Léourier (plus que de Fondation d’Isaac Asimov que je lisais au même moment) et j’ai eu la chance de le rencontrer et de rééditer ce cycle (avec un tome totalement inédit) dans ma petite maison d’édition, Ad Astra, avec un Grand Prix de l’Imaginaire au bout. Je trouve ça bien, quand l’imaginaire, en quelque sorte, réalise vos rêves de gosse !



[Audio] ATOMES CROCHUS de David Khara






Auteur(s) : David Khara
Durée : 8 h 12 min 

Version intégrale | Livre audio

Date de publication :18/05/2017
Éditeur : Audible Studios


Le pitch :

Aéroport de Fort Worth, Dallas.
Deux voyageurs essoufflés viennent de rater leur vol pour Paris et se le reprochent mutuellement: Enzo Meazza, un criminel en col blanc tout juste sorti de prison, et Janet Livingston-Pierce, ingénieur en déplacement professionnel.
L’avion explose quelques secondes après son décollage… À peine remis du choc, ils sont pris pour cible par des hommes armés.
Pourquoi en ont-ils après eux?
Leur commanditaire serait-il le mystérieux Griffon traqué par le FBI depuis des années?
Une seule certitude: Janet et Enzo n’auraient jamais dû se rencontrer…






Un petit coup d'oeil sur la biblio du blog que voici ci-dessous parle suffisamment de lui-même. Ici nous aimons David Khara ! Il est bien normal que ce petit dernier passe entre nos mains. Bon, là en l'occurence, cela a été entre mes oreilles.



















Lorsque nous faisons la connaissance du sicilien Enzo Meazza, il sort de prison où il vient de purger cinq ans pour escroquerie et détournements de fonds. Ce quadra, ancien avocat d'affaires est attendu par Andrew Bryniarski, agent du FBI qui se dit ex-ami mais qui lui propose de l'accompagner à l'aéroport de Dallas où il doit prendre un vol pour Paris. 

La rencontre entre Enzo et Janet Livingston Pierce est entièrement due au hasard, celui-ci faisant souvent bien les choses, surtout en littérature : un accrochage de voitures alors que tous deux devaient prendre l'avion pour Paris. Le temps de faire un constat en bonne et due forme, lorsqu'ils arrivent en salle d'embarquement, les portes sont closes. Nos compères fins énervés l'un vis à vis de l'autre entament les démarches pour modifier leurs billets lorsque le réacteur de l'airbus qui vient d'exploser au décollage dévaste le terminal de l'aéroport. C'était le vol pour Paris...

Des morts, des blessés partout. Scène de guerre en pays civilisé, tristement banale aujourd'hui : scène d'attentat. Enzo qui a été blessé à la tête est évacué vers l'hôpital le plus proche. Janet qui réalise qu'Enzo a empoché par mégarde son passeport embraye le pas in extremis en se faisant passer pour sa femme...

Et là, tout va s'accélérer lorsqu'Enzo émet l'hypothèse que cet attentat le visait. Hypothèse vite confirmée d'ailleurs par la présence de mercenaires les traquant dans les couloirs de l'hôpital. David Khara nous déroule alors un véritable thriller haletant avec des courses poursuites de folie, des planques hasardeuses, des règlements de compte en pleine rue. Le FBI et le Dallas Police Department s'en mêlent et on ne sait bien vite plus qui est de la chèvre, qui est du loup. 

Les personnages sont tous attachants même si certains frôlent la caricature comme Cates, lieutenant du DPD qui est le prototype du cow-boy. Les relations entre Enzo et Andrew passionnantes, entre Enzo et Janet plus prévisibles même si ça ne tourne pas à la romance. 

L'auteur nous concocte à mi-parcours un incroyable coup de théâtre qui change complètement la donne et relance le thriller dans une toute autre direction. On parle alors de l'AIEA ( Agence Internationale de l'Energie Atomique) et du rôle de ces flics du nucléaire, de centrales atomiques et des trafics en tout genre qui s'opèrent dans ce domaine entre certains pays. Et là, on croise les doigts en espérant bien fort que ce que l'on découvre tienne plus de la fiction que de la réalité.

En attendant, Atomes crochus qui porte fort bien son titre est un excellent divertissement. Lu par Hervé Carrascosa qui imite à merveille l'accent italien comme l'accent slave d'un des mercenaires, cette écoute a été parfaite. Bref, faites vous plaisir, écoutez le ou lisez le, c'est du pur thriller made in Khara. 



Et un T/P pour le challenge de la Licorne !



dimanche 22 octobre 2017

L'IMAGINAIRE et [ ANDRÉE LA PAPIVORE ]



Les réponses de 


pour





Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?
Bonjour, je suis Andrée la papivore, "Andrée" comme mon troisième prénom, et "la papivore" car je dévore du papier toute la journée ;-) Je lis depuis toute petite tout ce qui me tombe sous la main, sans a priori. Mes genres de prédilection sont néanmoins l'Imaginaire et la Littérature noire.


L'adresse de votre blog (si vous en avez un)

https://andree-la-papivore.blogspot.fr/


Quand et comment avez-vous découvert l'Imaginaire? Sous quelle forme? (Roman, BD, films ?) Quel est/sont vos ou votre plus ancien(s) souvenirs d'Imaginaire ?
Il me semble que je baigne dans l'Imaginaire depuis toujours. Entre la collection de bandes dessinées de mes parents et les contes que l'on me lisait le soir avant de m'endormir les fées, lutins et dragons ont toujours fait partie de ma vie. Mon plus fort souvenir de l'Imaginaire remonte à mes 6 ans : pour la première fois on m'offrait un vrai livre de grande, rien qu'à moi : Oui-Oui et la girafe rose :-) Je l'ai adoré ce livre, je l'ai lu et relu quand j'étais enfant, et je le possède encore. 



Mon parcours dans l'Imaginaire s'est poursuivi par le biais de la télévision, avec notamment les animés et séries japonaises du Club Dorothée et les séries américaines diffusées sur l'ancienne chaîne La Cinq (Star Trek a été une révélation, cette série m'a fait découvrir la science-fiction et m'a rendue accro).



Qu'est ce que l'Imaginaire apporte à votre vie de tous les jours?
De l'évasion !! Grâce à ces lectures je peux voyager dans des mondes étranges et mystérieux, découvrir de nouvelles civilisations, des modes de vie et de pensée totalement différents de ce que l'on a l'habitude de côtoyer.



Quels sont vos auteurs/livres préférés (5 maxi ;))
Alors là ce n'est pas évident de répondre, il y a tellement de romans qui m'ont plu ! Ces dernières années j'ai été marquée par deux sagas : L'Assassin royal de Robin Hobb et Le trône de fer de George R.R. Martin ; deux styles totalement différents, mais qui m'ont tenue éveillée de longues heures. J'ai découvert également la plume de Valérie Simon qui a su me charmer avec ses mondes oniriques, presque poétiques ; elle s'illustre dans la romance fantastique, la fantasy et la science-fiction avec beaucoup de talent.


Etes vous polyvalent dans l’Imaginaire ou plus attiré par certains sous-genres (sans idée péjorative) plus que d’autre ? En gros lisez-vous plutôt du fantastique ou de la fantasy ou de la SF. Pourquoi ?
Je suis polyvalente dans l'Imaginaire, je lis tous les sous-genres, mais j'ai des périodes où je préfère m'évader dans les récits initiatiques de la fantasy et d'autres où j'ai envie d'atteindre les étoiles avec de la science-fiction. J'ai un peu de mal à lire les romans post-apocalyptiques car en général ils me plombent le moral et la hard SF dont le niveau scientifique est souvent trop pointu pour moi.


Si quelqu'un qui veut découvrir l'Imaginaire vous demande conseil. Avec quels romans/supports lui conseilleriez-vous de commencer?
Si ce n'est pas un grand lecteur je lui conseillerais plutôt de commencer par des films ou des séries, pour voir à quel sous-genre il est plus réceptif. L'esthétique de l'Imaginaire est en général très belle et attire beaucoup. Les mangas et bandes dessinées sont également un bon moyen pour découvrir le sujet. En ce qui concerne la lecture je lui conseillerais plutôt des one-shot car je sais d'expérience que les longues sagas ont tendance à rebuter les néophytes.


Comment choisissez-vous vos lectures ?
Pour un auteur que je connais et dont j'aime la plume, je choisi à l'aveugle. Si je ne connais pas l'auteur je vais plutôt lire la quatrième de couverture pour voir si le thème me plait, puis je vais lire quelques pages au hasard pour voir si l'écriture me convient. Cela dépend beaucoup de mes humeurs, si je suis fatiguée ou non, déprimée ou optimiste... en règle générale mes lectures reflètent mon état d'esprit.


L’imaginaire, nous blogueurs on le lit, on en parle. Des idées pour en faire plus ?
On devrait le montrer au plus grand monde, dans les salons du livre généralistes, et pas seulement dans les festivals spécialisés. Une apparition dans une émission telle que La grande librairie pourrait également lui donner une certaine légitimité auprès de ceux qui la considèrent encore comme une sous-littérature réservée à des adolescents attardés.


Une anecdote en rapport avec l'Imaginaire?
J'ai assisté à un entretien d'embauche où la candidate était vêtue ambiance Steampunk (mais sobre, à peine visible). J'avais trouvé cela génial mais ma chef de l'époque n'avait pas vu cela de la même manière : elle n'avait pas compris le clin d'œil et trouvait cette tenue étrange. J'ai essayé de lui expliquer ce qu'était le Steampunk mais du coup je suis également passée pour une bizarroïde. La candidate n'a malheureusement pas été sélectionnée, dommage car je pense que l'on aurait eu de chouettes conversations à la machine à café ;-)






Avez vous quelque chose à rajouter, une question que vous aimeriez que l’on vous pose? En gros c'est ici que vous pouvez rajouter tout ce que vous voulez en rapport avec le sujet ! ;)
Amateurs et acteurs de l'Imaginaire, je n'aurais qu'une chose à rajouter : "Longue vie et prospérité" ! ;-)


Mdr, j'adore ! C'était donc Andrée la papivore pour





  1. Bonjour Andrée, merci de ce partage... j'avoue que Oui Oui j'ai pas lu celui-ci merci je le garde quelque part à l'esprit. Éclectiques tes goûts mais je relève quelques pistes de nouveaux auteures... donc on va s'y plonger. Longue vie....le Docteur Spock était mon personnage préféré..



    1. Hahaha, c'est le seul Oui Oui dont je me rappelle l'intrigue, j'avoue que les autres m'ont beaucoup moins marquée ;-)
  2. Je suis allée sur ton blog. J'ai pas mal commenté. C'est bête pour le look steampunk. C'est pareil quand je travaillais, je devais faire attention constamment sur mon dernier poste à ce que je mettais. Quand j'étais stagiaire, par contre, dans les derniers jours j'étais venues en gothique (pas à fond juste léger mais classe), mon tuteur était surpris mais il trouvait que ça me ressemblait. Du coup, l'année suivante, j'ai pu le refaire.

    Est-ce qu'il y a quelque chose qui te parait dingue que tu aimerais faire en rapport avec les livres?



    1. Coucou Zaphrina, j'ai vu la liste de commentaires à accepter qui s'allongeait, je n'en ai jamais eu autant d'un seul coup, hihihi cela va me faire du boulot pour répondre à tous :-)
      C'est super que ton tuteur soit aussi ouvert d'esprit, en général le monde du travail n'aime pas trop l'originalité dans les choix vestimentaires, il faut rentrer dans le moule et ne surtout rien laisser dépasser :-(
      Une chose qui me parait dingue que j'aimerais faire... Je vais dire que je viens de la vivre ;-) Je n'aurais jamais imaginé passer du côté Organisation d'un salon du livre, et encore moins animer des tables rondes, et pourtant je l'ai fait ce week-end. Ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel, je pense que beaucoup parmi vous l'ont déjà fait, mais vu ma timidité maladive c'est une expérience que je pensais ne jamais réaliser. J'ai stressé à mort, j'ai été malade, j'en ai fait des cauchemars pendant des semaines, et puis finalement tout c'est bien passé, les auteurs ont été adorables et l'accueil auprès du public a été bon. Au final c'est une expérience que je ne regrette absolument pas et que je me sens prête à renouveler (je dis ça car je suis encore dans l'euphorie du moment ;-) )

    2. Personnellement, je fais que deux salons mais jamais en bénévole et encore moins en tant qu'animatrice. Je pense que je serais comme toi avant. Et je déteste parler en public. Je travaille ça avec l'association de mon libraire et le comité de lecture mais j'ai encore du mal. (Ça fait un an que j'y suis quand même).
  3. Très sympa l'anecdote, et dommage pour cette candidate ! :(



    1. Oui c'est vrai, surtout que le choix a vraiment été fait sur l'apparence pour le coup :-( Mais bon pas de regret pour elle j'espère, le boulot était vraiment horrible.
  4. Le club Dorothée et les séries de la 5 ca me rappelle plein de bons souvenirs^^
    Je ne connais pas du tout Valérie Simon, as-tu un titre à conseiller particulièrement ?



    1. Pour Valérie Simon je t'aurais conseillé Coup d'état, sauf que la maison d'édition (Editions du Riez) a fait faillite en début d'année :-( Le titre a été repris par un autre éditeur, mais la sortie n'est pas pour tout de suite.
      Pour découvrir sa plume je te conseillerais donc le recueil de nouvelles "Cœur à corps" paru chez Bragelonne, ou le roman "La captive des hommes de bronze" paru chez L'Archipel, deux titre que l'on trouve assez facilement en librairie :-)


L'IMAGINAIRE et [ L'ANTRE DES LIVRES ]




Les réponses de


pour





Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?
Comme une lectrice dont l'amour des livres frise un peu trop l'obsession... Les livres sont ma plus grande faiblesse, je ne peux pas résister à leurs appels. Du coup j'en ai des centaines qui s'entassent sur mes étagères, attendant d'être lus. Mais j'essaye de me soigner !



L'adresse de votre blog
http://antredeslivres.blogspot.fr/



Quand et comment avez-vous découvert l'Imaginaire?
Je crois que les premiers livres à m'avoir fait vraiment aimer l'imaginaire, ce sont les Harry Potter. Et pourtant... je ne voulais pas les lire. Comme je suis un peu bizarre, je n'aime pas lire les livres dont tout le monde parle... et puis le résumé m'avait l'air trop bêbête. Sauf qu'un jour, ma tante m'a offert les quatre premiers en poche. Et là, ça a été la révélation ! Je les ai dévorés. Sinon, j'ai découvert la Fantasy, avec Robin Hobb et son assassin royal... que j'ai fait lire à toute ma famille. Et ils ont tous adoré !




Qu'est ce que l'Imaginaire apporte à votre vie de tous les jours?
J'adore imaginer/découvrir un monde où tout est possible. Cela permet de s'échapper de la réalité et de vivre des aventures palpitantes, impossibles à vivre dans notre monde à nous.



Quels sont vos auteurs/livres préférés (5 maxi ;))
J.K. Rowling, forcément. Robin Hobb pour son assassin royal. J'adore l'univers de Gabriel Katz et la plume d'Olivier Gay. J'aime bien Ludovic Rosmorduc et c'est bien dommage qu'il ne publie plus rien depuis un petit moment.



Êtes vous polyvalent dans l’Imaginaire ou plus attiré par certains sous-genres (sans idée péjorative) plus que d’autre ? En gros lisez-vous plutôt du fantastique ou de la fantasy ou de la SF. Pourquoi ?
Je lis globalement plus de fantasy et de fantastique. Pour la SF c'est plus compliqué, mais je m'y mets, surtout grâce aux dystopies. Mais dans ma tête, SF = espace, étoiles, planètes, vaisseau etc. Et ça, j'aime pas du tout car cela me gonfle assez vite et surtout ça ne me fait pas du tout rêver. Alors qu'avec la fantasy ou le fantastique, je suis transportée par l'histoire et les personnages.



Si quelqu'un qui veut découvrir l'Imaginaire vous demande conseil. Avec quels romans/supports lui conseilleriez-vous de commencer?
Difficile comme question. Je crois que je recommanderais tout simplement les Harry Potter. Rien ne peut égaler cette série à mes yeux tant elle est complète et progressive. Si c'est quelqu'un qui les a déjà lu et veut quelque chose d'un peu plus fantasy, je conseillerai Le Sorceleur d'Andrzej Sapkowski dont l'univers est riche et intéressant.



Comment choisissez-vous vos lectures ?
Je guette les sorties des auteurs que j'aime bien. Sinon, en lisant les résumés... et je l'avoue en regardant les couvertures. Certaines sont tellement belles que je tombe en arrêt devant ! Mais il faut vraiment que le résumé/le sujet me parle, sinon je repose le livre.


A la fin de ce Mois de, nous répondrons à notre tour au questionnaire mais aussi à vos questions: Quelle question souhaiteriez-vous éventuellement nous poser (aucune obligation)
Parmi vos lectures de l'Imaginaire, quel est votre plus grand coup de cœur de tous les temps ? Et pourquoi ? (bon, ok, j'en accepte deux si c'est impossible à départager ^_^ )






  1. Excellente question : LE coup de coeur des Vénérables ! Je prépare déjà de quoi noter ...




    1. Hé hé, cela promet d'être intéressant... moi je prépare déjà la carte bancaire pour me ruer dans la librairie la plus proche ! ;)
    2. La CB n'est jamais loin du PC finalement ;)
    3. Rhoooo la vache, c'est limite de la torture cette question!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Argh!

    4. Mouahaha, ah oui, j'ai oublié de dire dans ma présentation que je suis sadique ;P
  2. Bonjour,
    Juste pour dire que j'adore le nom de ton blog. L'antre évoque tant de choses liées à l'imaginaire. .. c'est le côté caverne et cocon plein de livres ou le côté obscure de la Bête qui te plaît ?




    1. Bonjour,
      Un grand merci à toi ! Quand j'ai choisi le nom, c'était en imaginant une caverne confortable remplie de livres, une lumière tamisée et une profusion de poufs où se caler pour lire. Je suis bien trop peureuse pour apprécier le "côté obscure" ! :P
  3. Et moi, pas une question non plus, juste un commentaire : je trouve ta bannière très belle. Voilà !
    Bises




    1. Entièrement d'accord.
    2. Oh, c'est vraiment gentil... d'autant plus que je ne me trouve pas très douée pour ce genre de choses !
      Merci à vous deux !
      Bises
  4. C'est marrant (ou pas d'ailleurs) je semble être une des rares à ne pas avoir du tout accroché sur L' Assassin Royal. Alors que dirais-tu sur cette série pour me donner envie d'y retourner ?




    1. Je m'incruste mais moi non plus j'ai pas accroché...Je serais curieuse de voir la réponse
    2. Aïe, aïe...
      Alors avant tout, je vais être honnête : il y a de sacrées longueurs. Je pense notamment au premier tome qui traîne en descriptions et en mise en place. Mais il faut persévérer. De manière générale, cette série prend son temps. Il ne faut pas être pressé ou s'attendre à des péripéties toutes les deux pages. Je me souviens également avoir trouvé certains tomes plus mous que d'autres. Mais dans l'ensemble, cette histoire m'a transportée dans un univers riche et bien construit.
      Je ne sais pas où tu t'es arrêtée, mais j'ai adoré voir la relation que Fitz construit avec le Fou (♥) ou avec son Loup. Le système de la magie m'avait également bien plu.
      Sans parler bien entendu des intrigues, complots, missions et autres joyeusetés qu'on trouve à la pelle ! :)
      Après, je suis peut-être plus indulgente car c'était vraiment la première série du genre que je découvrais. Je n'avais aucun point de repère pour comparer et j'étais toute jeune. Cela joue aussi.
      Mais tout ça me donne envie de la relire. ^_^
    3. Je ne peux que soutenir la tenancière de l'Antre ^^
      Robin Hobb, c'est un démarrage assez long, 2 tomes (VF) de mise en place, pour un reste de saga épique.
      Je pense aussi que le découpage VF de la saga, n'aide pas à se projeter dans la saga, car 2 tomes d'introduction, c'est long... alors qu'en VO, ça n'en n'est qu'un unique (certes très gros, mais psychologiquement...).

    4. Ah oui, c'est vrai que la découpe française doit jouer aussi... :/
  5. Coucou Lady K, je viens d'aller faire un tour sur ton blog, ta liste de titres chroniqués est impressionnante, tu viens de faire grimper ma wish list de quelques titres ;-) Voilà ma petite question : en règle générale est-ce que tu préfères lire des sagas ou des one-shots ? Est-ce que commencer une série qui comporte déjà plusieurs tomes ou qui s'annonce longue t'effraie ou pas ?




    1. Merci, c'est un des plus beaux compliments qu'on puisse me faire ! ;)
      Je n'ai pas vraiment de préférence en fait. J'aime les deux et me lancer dans une saga ne me fait pas peur. De toute façon, bien souvent, je prends tellement de retard que je m'attaque à la série quand tous les tomes sont sortis (en exagérant à peine ! :P).
      Au contraire même, quand je me lance dans une série et que j'accroche bien, je suis heureuse de me dire qu'il me reste encore 4, 7, 12 livres à lire !

      La seule petite réticence que j'ai avant de me lancer dans une série, c'est la peur qu'elle ne soit pas traduite complétement ou terminée par l'auteur (comme ça arrive parfois...). Parce que je pourrais lire en VO, mais j'ai la flemme... je lis tellement lentement en anglais que ça me frustre.
  6. Tu es la deuxième à mentionner le Sorceleur, il faut que je le sorte de ma PAL pour découvrir la saga !
    Tu mentionnes Olivier Gay dans ton top 5 : un roman en particulier à conseiller ? As tu lu aussi bien ses livres YA que Fantasy ?



    1. Bon, après je n'ai pas terminé la série du sorceleur pour le moment... Mais je suis tombée amoureuse de l'univers en regardant mon chéri jouer et je n'ai pas été déçue quand j'ai finalement ouvert les livres!
      Je n'ai lu que la Fantasy pour le moment, la trilogie du boucher ❤️, mais je compte bien découvrir ses autres facettes :P